Liberté chérie !

Publié le par DESIR A Poncins

Laissons courir les bruits disent certains. Il faut les dénoncer clament les autres. Finalement seule compte la vérité. Alors, c’est un devoir que de la rétablir pour que la Liberté, devise de notre République, ne soit plus galvaudée, qu’elle triomphe et « guide nos pas ».

Mais la pédagogie est la pire des choses pour ceux qui ont tout à craindre de la vérité, celle qui dérange. Vous savez celle qui, manipulée devient rempart à tout dessein masqué.

Alors expliquons sans nécessité de se justifier. Expliquons puisque personnellement, j’ai fait vœu de vérité et de transparence. Expliquons les faits dans ce qui semble avoir déclenché l’invective de la conseillère municipale au repas des aînés. Au point de traiter mon attitude au dernier téléthon de « lamentable ».

  1. Le téléthon : j’avais décidé de ne pas participer. Donc absent à la réunion préparatoire.

  2. Cette décision relève de ma seule responsabilité et de ma liberté. Tout comme la mairie qui a exercé ce droit de ne pas l’organiser durant 7 ou 8 années consécutives.

  3. On est venu chez moi pour m’inviter à changer d’avis et m’engager à présenter mon travail avec les Temps d’Activité Périscolaire.

  4. Je me suis laissé convaincre. Pour les enfants.

  5. Ainsi ce sera ma 3ème participation au téléthon 2015 dans la région en tant que musicien.

  6. J’ai refusé de payer les 4€ pour les raisons ci-dessus exposées, parce que c’est ma liberté et que d’ailleurs je n’ai pas à justifier.

  7. J’ai ensuite proposé de retourner chez moi. On m’a fait entrer.

  8. La prestation réalisée, je suis parti.

Fin du premier acte, vous connaissez la suite. Une suite « lamentable» ?

Pitoyable !

Roger SAINT POL

Publié dans Au FIL du Lignon

Commenter cet article