83% d’augmentation des recettes pour l’exploitant du service de l’eau !

Publié le par DESIR A Poncins

83% d’augmentation des recettes pour l’exploitant du service de l’eau !

Le bilan de l’année 2015 concernant le service de l’eau a été présenté en séance ordinaire de la réunion du Conseil Municipal du 26 octobre 2016.

Les recettes de l’exploitant, celles liées à la facturation du service d’eau potable, ont augmenté de 82,78%, passant de 90 944€ à 166 223€ (page 14). 83% d’augmentation pour les recettes !! Commentaire, toujours page 14 : « Cette augmentation s’explique en partie par l’augmentation des volumes exportés ». En partie ! L’autre partie, il n’en est pas fait état. Sans doute oubliée. Oubliée cette augmentation de 20% du prix de l’eau au 1 janvier 2015. Le président du Syndicat Intercommunal des Eaux du Lignon (et aussi maire de Poncins), tentait alors de justifier l’injustifiable dans un embrouillamini mémorable joint à la facture du consommateur. Monsieur Saint Pol qui s’était proposé en soutien avait reçu en CM un cinglant : « Alors, comme il s’agit de l’eau, nous n’en parlerons pas en CM. C’est le syndicat des eaux du Lignon qui est compétent. Il a 4 délégués de la commune : JM Deleurance, A Simon, B Foyatier et moi-même. C’est l’affaire du syndicat ». Donc acte. Nous avons produit nos analyses. Ces analyses marquent un manque évident de la maîtrise du sujet. La suite le confirmera.

 

Aujourd’hui, le résultat de l’exploitant va au-delà de toutes les espérances. Plus de 80% d’augmentation des recettes. Pourquoi ? En partie ou pour l’essentiel grâce à l’augmentation des volumes exportés. C’est ce qu’indique le rapport. En clair, c’est ce qui est vendu aux opérateurs gestionnaires. Nous savions nos voisins de la Bombarde en grande difficulté. Nous savons aujourd’hui qu’il était possible de subvenir à ses besoins en augmentant de 60% la production d’eau propre. Il suffisait d’anticiper. Il n’aurait pas été besoin d’alourdir la facture du consommateur 20% au 1 janvier 2015.

 

 

Plus de 80% d’augmentation des recettes pour l’exploitant et 45% pour la collectivité. De quoi voir la vie en rose pour les bénéficiaires. Pour le consommateur, ce n’est pas tout à fait la même musique. En cette fin d’année, un courrier pourrait annoncer la bonne nouvelle d’un retour à la situation de 2014, soit une baisse de 20% de la facture. Pour cela, il faut croire au Père Noël.

 

Ces données sont issues du RPQS (Rapport sur le Prix et la Qualité des Services de l’eau) disponible sur le site de la mairie. Il a été voté à l’unanimité par le Conseil Municipal en séance ordinaire le 26 octobre 2016. Nous y reviendrons prochainement.

 

 

 

 

Publié dans Au FIL du Lignon

Commenter cet article