L’école : un sujet trop sérieux pour être confiée

Publié le par DESIR A Poncins

L’école : un sujet trop sérieux pour être confiée

A la dernière réunion du 14 décembre 2016, le Conseil Municipal a délibéré et choisi l’architecte « pour la mission de maîtrise d’œuvre pour l’extension de l’école ». Cette désignation, à l’unanimité, eut lieu après que Monsieur le maire ait présenté « la proposition d’honoraires de Madame Marianne Troncy, architecte à Vougy ». « Ces honoraires sont de 10,5% HT du montant HT des travaux ».

 

Dès lors, il ne fait aucun doute que le CM était « informé de la situation des locaux scolaires » selon les termes en filigrane au compte rendu de CM septembre 2016. Filigrane parce qu’il faut de réels efforts pour les trouver. Essayez, vous en direz des nouvelles. Le CM aussi.

Heureusement, nous avons décrit la réalité. On nous le reproche. Oui, on nous reproche de dire la vérité. Quelle vérité ? Celle qu’on maquille ou celle qu’on dévoile ? Comme s’il pouvait y en avoir plusieurs !!

Prenons l’alerte des enseignantes en juin dernier. Vous pouvez chercher autant que vous voudrez, vous n’en trouverez aucun mot. Oublié ? Peut-être l’émotion à l’approche des vacances prochaines. Nous, nous vous avions donné rendez-vous en septembre ! Gagné.

 

La suite ?

Il faudra attendre la réunion publique sur l’EAGB pour trouver une amorce de réponse. L’extension de l’école y est évoquée. Mais le Conseil Départemental doit se prononcer avant toute décision. Quid du Conseil Municipal ? Il vient de faire le choix de l’architecte. Pour ce qui est de l’analyse de la situation des effectifs, de la cause de cette inflation, des conséquences sur la scolarité de l’élève et des perspectives, des scénarii possibles, des coûts envisagés, de la concertation éventuelle des parents d’élèves, de son intégration au sein de la cité, ... il semble bien que ces questions n’aient pas été posées.

 

Marianne Troucy, architecte à Vougy est retenue. A l’unanimité. Les Poncinois sont informés.

Publié dans Au FIL du Lignon

Commenter cet article