Subventions : « nous souhaitons avoir un regard … »

Publié le par DESIR A Poncins

Le budget 2017 sera voté mercredi 5 avril. Et les subventions ne pourront pas servir de variable d’ajustement. Car elles ont été votées au dernier conseil. Et elles sont en baisse sensibles. Près de 40% par rapport à 2016. Explications : pas de subventions exceptionnelles cette année et une constante pour tous. Mais ce n’est pas tout. Une exigence s’est imposée : « l’argent distribué est public et nous souhaitons avoir un regard sur l’utilisation qu’en font les bénéficiaires » (dixit le maire). Une exigence ? Pourquoi pas. Une exigence vertueuse qui mérite un peu plus qu’un souhait. Une exigence déontologique qui n’a de sens que si elle n’est assortie que d’un minimum de contrôle. Une exigence éthique qui doit être contractualisée et appliquée rigoureusement à tout utilisateur des deniers publics.

On imaginera aisément que l’exigence ici décrite n’est pas tombée du ciel. Après recherche, il apparaît que la MJC à Feurs a été « oubliée ». Pas de subvention. S’agit-il d’une sanction ? C’est probable. Attention aux répliques. Elles sont imprévisibles. Souvenons-nous du « mot du maire » dans sa conclusion du dernier Bulletin Municipal : « nous sommes à votre écoute ».

Finalement, pour 2017, 36 subventions ont été accordées. Oui !36 subventions accordées, pour un montant de 6 655€. Délibération votée à l’unanimité.

 

 

Publié dans Au FIL du Lignon

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article