Un an après les municipales.

Publié le par Roger SAINT POL

Un an après les municipales.

Les réunions de conseil municipal n’ont décidément plus grand-chose à voir avec des réunions de CM. Et leurs comptes rendus, pire encore !

Les Poncinois ont bien compris qu’on leur cachait TOUT de l’actualité municipale. Qu’ils étaient confinés aux anecdotes et aspects subalternes de la vie locale. Le choix d’un architecte par exemple dont on ne sait pourquoi il s’est porté sur le plus-disant. Pour un local technique à ½ million d’euros dont on a fait une priorité face à une école écartelée de part et d’autre de la rue de la mairie, par exemple. Un projet tellement improbable qu’il mérite insistance. Ce n’est que le début qu’aucun scénario n’aurait pu imaginer.

Les élus « souhaitent plus d’informations sur les architectes » (au pluriel). Seuls le maire et les adjoints votent et 10 abstentions. Qu’à cela ne tienne, 6 d’entre eux font appel à l’Article L2121-9 du CGCT pour une réunion extraordinaire. Ils obtiennent gain de cause. Sans l’avouer. La réunion n’est pas qualifiée. Motif « Chaque commune doit obligatoirement faire un conseil par trimestre (réunion ordinaire) et les autres sont des réunions extraordinaires. » C’est l’interprétation du maire. L’ordre du jour est d’ailleurs assez ordinaire. Juste avant les questions diverses : « Choix d’un architecte pour la maîtrise d’œuvre du local technique ». Même question qu’à la réunion précédente. Et même réponse. Seuls les votes diffèrent. Mais la Délibération précédente n’est pas annulée. Du coup, on se trouve en présence de 2 Délibérations pour une même décision : le choix de l’architecte. La 1ére Délibération, seuls 5 élus l’ont voté et la seconde rallie 13 voix. Sans doute « satisfaits des informations sur les architectes » ! Pas tout à fait car à la séance des questions orales, un élu dut rappeler l’Article L2121-13 du CGCT pour demander « poliment » la consultation des documents en possession. Et cette réponse toute en nuance et courtoisie « les documents demandés (photos des réalisations déjà faites) seront à prendre dans la chemise à la fin de la réunion et à rapporter à la Mairie rapidement. » Une formulation qui en oublie la 2ème partie de la question : « la présentation d’un plan de financement du projet ». Un oubli facile à combler. Comme pour les autres questions orales : « Nous avons déjà répondu à cette question ! »

 

Le CM dispose de 2 Délibérations pour le choix d’un architecte. Il dispose aussi d’une Délibération « nouvelle formule »

« Vote des taux des taxes locales

Monsieur le Maire, pour l’établissement du budget primitif 2021 de la commune propose d’augmenter de 2% les taux des impôts locaux en vigueur en 2020, à savoir :

  • Taxe foncière (bâti) :                     8,81%                        au lieu de         8,64%
  • Taxe foncière (non-bâti) :             29,03%                       au lieu de        28.46%

(Délibération n°07-04-2021-3) »

Cette Délibération se contente de la proposition du maire. A rapprocher de l’autre compte rendu :

Résultat de clôture des comptes de fonctionnement du budget de la commune =                 497 528.04€

Résultat de clôture des comptes d’investissement du budget de la commune =                     41 021.57€

Résultat de clôture des comptes d’investissement du budget assainissement =                     165 791.36€

Résultat de clôture des comptes de fonctionnement du budget assainissement =                  166 340.40€

 

Soit des réserves financières (ou Bas de laine) d’un montant de                                           870 681.37€

 

Le maire s’est-il souvenu que plus de 800 000€ dorment depuis une douzaine d’années dans son « Bas de laine » et pris d’un remord n’a pas souhaité franchir le pas de la concrétisation ?

 

Cette augmentation, juste après les municipales, reproduit celle de l’eau potable intervenue au 1 janvier 2015, juste après les élections de 2014. Depuis, le coût de l’eau à Poncins est parmi les plus chères de France selon l’aveu même de notre maire.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article