Préparez vos mouchoirs.

Publié le par Roger SAINT POL

Préparez vos mouchoirs.

Dans ce grand cafouillage qui anime le CM, le budget prend une place distinguée. D’abord, les Comptes de Gestion inscrits à l’ordre du jour de la réunion de CM de février 2021, ont dû, à la demande du maire, être retirés en séance. Magnanimes, les élus l’ont accepté à l’unanimité. La faute au percepteur qui ne les a pas communiqués. Une version évolutive. Le mois suivant, c’est le percepteur qui demande « quelques modifications ». Elles ne seront pas révélées. Monsieur le Maire est resté sourd aux demandes insistantes des élus.

 

Alors nous avons mené l’enquête.

1er indice : « le compte administratif est en concordance avec les résultats du compte de gestion » commentaire du compte rendu de CM sachant que perception et mairie l’établissent chacun de leur côté. Une évidence qui désormais s’impose au compte rendu.

2ème indice : l’investissement du Budget Général est en déficit de 73 109.6€ en 2020.

3ème indice : l’affectation des résultats ne peut se faire qu’après avoir inventorié le Reste à réaliser. Il est absent. (Reste à réaliser = travaux en cours)

4ème indice : le CM approuve les comptes administratifs (ceux établis par la commune). Sans le Reste à réaliser. On suppose alors qu’il n’y en a pas. Habituellement, il n’y en a pas.

5ème indice : l’affectation sur le compte R1068, (transfert d’exploitation vers l’investissement), et effet mécanique de l’application de l’instruction budgétaire et comptable montre le contraire : 90 418,03€.

6ème indice : il faut remonter à 2006 pour retrouver le même phénomène. Et une exception en 2018 suite à l’extension de l’école. Pour 2020 ??

7èm indice : Nous avons évalué le reste à réaliser à 131 439,7€ et du coup un déficit global supérieur à 200 000€

8ème indice : tous les Budgets de ces dernières années sont publiés sur le site de la mairie. Celui de 2020 y est étrangement absent. Une évolution en direction de la transparence ?

 

De façon synthétique, ce dossier est plus complexe qu’il y paraît. Pour les non-initiés bien sûr. Et parfois même après quelques décennies de pratique. En l’absence de pédagogie et formation les élus se prononcent les yeux fermés. On fait confiance ! Mais le maire reconnaît lui-même un réel « climat de méfiance voire de défiance ou de suspicion ». Ajoutons le mépris. Mépris de démocratie, d’éthique, de transparence, des individus, ….

 

Après les emprunts à gogo, le « Bas de laine » qui flirte avec le million d’euros, les prévisions budgétaires qui n’ont rien à voir avec de réelles prévisions, voici venu le temps de la maitrise des finances publique et du déficit financier. En investissement, il est supérieur à 200 000€. Et pour conséquence immédiate : un prélèvement de quelques 90 000€ du compte d’exploitation.

Les inquiets du « Bas de laine » peuvent être rassurés. Sa cure d’amaigrissement est à peine perceptible. Les soucieux des réalisations communales doivent se nettoyer les lunettes ou se rendre Chemin des Varennes. Et ceux qui observent leur porte-monnaie comme le lait sur le feu doivent redoubler d’attention. L’augmentation des Taxes locales était programmée à la dernière réunion de CM. Un an après les élections municipales. Elles n’étaient pas prévues au programme. Le « Bas de laine » retrouvera sa fringance. Ou bien, elles préparent le futur local technique à ½ million d’euros.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article