A l’ombre du CoCA.

Publié le par Roger SAINT POL

« Ne perdons rien du passé. Ce n’est qu’avec le passé qu’on fait l’avenir. » Mise en pratique de cette leçon de choses initiée par le maire de Poncins et posée concrètement avec cette invitation à la réunion de « présentation des étapes du projet (du local technique) où « seront présentées les étapes du projet, ainsi que son contenu par Madame Marie Baudet Architecte ». Elle renvoie  les Poncinois à la dernière réunion du genre. C’était il y a 5 ans, le 5 novembre 2016. « Contrat communal d’aménagement » (CoCA) en était le thème. 4 ans de gestation  après cette annonce prometteuse dès janvier 2013, dans l’Echo du Lignon. Prometteuse et répétitive. Devenue mensongère par sa subite interruption en juillet 2017 car dès lors, le secret reprend ses droits. On n’entendra plus jamais parler de rien. Les élus non plus. C’en est fini. La bulle CoCA a explosé.

Le rapport avec le local technique ? Nous y voilà ! Même destin ? Trop tôt pour l’annoncer. Pourtant, les ingrédients y sont.

La présentation est faite par Marianne Troncy ; architecte. Les élus l’avaient choisi après la réunion publique, le 14 décembre 2016. 1 mois plus tard ! Elle seule était proposée. Le choix n’a été compliqué. Voté à l’unanimité.

Les élus avaient-ils connaissance du projet ? L’avaient-ils validé ? Possible. Si oui, c’était à huis clos et sans info à la population.

Les réactions dans la salle ? Notamment celles liées à la sécurité et en relation à une pétition dont le maire lut un courrier à la réunion de CM suivant. Une lecture suivie de … rien.

Le compte rendu de cette réunion ? La presse s’en est chargée. C’était au temps où la correspondante de presse, et membre titulaire de la commission communale information, exerçait la fonction de porte-parole de la mairie. Et c’est à ce titre qu’elle fit le résumé de la réunion du 5 novembre, le 29 octobre. Non vous ne rêvez pas. Une semaine avant ! Et dont vous trouverez copie ci-joint. Conformément à l’usage, il  n’y eu aucun autre compte rendu. Une règle poncinoise.

 

La coupure de presse date de 2016. Il y a 5 ans ! Elle est riche d’enseignements. Comme quoi, le présent se laisse rattraper par le passé et se rappeler à son bon souvenir ! Mais vous qui pour la plupart, ne pourrait ni assister, ni participer, vous savez ce qui s’annonce ce jeudi 14 octobre.

 

A l’ombre du CoCA.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article